LES DERNIÈRES INFOS

« Quadra Kora Man » Koffi Olomidé veut revenir sur scène au Bénin. Endeuillé après son dernier spectacle au stade de l’amitié de Cotonou, l’artiste musicien est nostalgique du public béninois en même temps qui veut enfin se débarrasser d’un devoir spirituel.

 

Entre hantise et remords, Koffi Olomidé a décidé de faire à nouveau le deuil des 17 béninois morts en 2003 au Stade de l’Amitié de Cotonou. La scène remonte en 2003 précisément le samedi 3 mai. 17 Béninois ont été fauchés dans la soirée de ce samedi 3 mai 2003 au stade de l’amitié pour certains après avoir été transporté à l’hôpital, pour d’autres au stade de l’amitié Mathieu Kerekou et ce, lors du concert annoncé de la star congolaise Antoine Christophe Agbepa Mumba alias Koffi Olomidé.

« Bonjour mes frères, bonjour mes sœurs, il est un mot, il est un nom de pays chaque fois on le prononce, j’ai le cœur serré, j’ai mon sang qui se glace. Ce nom c’est Bénin, ce pays c’est le Bénin. Le Bénin aujourd’hui c’est ma conscience. Ça fait 17 ans que je me promène que je vais et je viens avec mon deuil. J’ai perdu 17 koffiphiles, 17 amis qui sont venus au Stade de Cotonou parce qu’ils aiment Koffi Olomidé. Je N’oublierai jamais. Je suis parti de l’hôtel Sheraton (Ndlr : Bénin Marina Hôtel) à l’époque avec des larmes aux yeux. On me demande chaque jour un peu plus de revenir au Bénin. Ma réponse est « si vous ne me donnez pas l’occasion d’aller m’agenouiller devant les familles, devant les tombes et demander pardon aux familles endeuillées, je ne reviens pas au Bénin ». Vous qui m’écoutez, posez la question aux familles qui ont perdues un de leur membre le jour-là au stade de Cotonou s’ils sont prêts à m’accorder leur pardon. Moi j’étais encore à l’hôtel, je n’étais pas encore au stade quand on n’est venu m’annoncé qu’il y a 17 personnes qui ont perdu leur vie dans ce stade avec l’organisation de l’organisateur que nous savons tous. Qu’à cela ne tienne, j’ai ma part de responsabilité parce que c’est moi qui devrais chanter ce jour-là, ce soir-là. J’ai déjà demandé pardon aux familles. J’ai déjà dit mes condoléances mais cela ne me fait aucune peine, ne me pose aucun problème de redemander pardon à chaque famille de dire mes sincères condoléances à chaque famille qui a perdu une fille, un garçon, un parent. Si ce pardon m’est accordé, je reviendrai au Bénin. C’est peut-être le pays qui est le plus important dans ma carrière. J’aime le Bénin. Donnez-moi l’occasion de revenir au Bénin fleurir les tombes, saluer les familles. Merci de m’avoir compris. Je m’appelle Koffi Olomidé ».

RFI

Laisser un commentaire