Le rapport d’activités du président de l’Assemblée nationale, 8ème législature, Louis Gbèhounou Vlavonou, pour la période allant du 1er avril au 30 septembre 2019 été adopté à l’unanimité des députés présents et représentés ce jeudi 24 octobre 2019. Ceci, à la faveur à la faveur d’une séance plénière tenue à l’hémicycle au Palais des gouverneurs à Porto-Novo et dans le cadre de la deuxième session ordinaire 2019 de l’institution. Ceci, en exécution des dispositions de l’article 21 du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale.

En introduction, le président du Parlement, Louis Gbèhounou Vlavonou, a rappelé son engagement dès sa prise de fonction pour redorer le blason de l’institution. «…Après mon élection le 17 mai 2019 en qualité de Président de l’Assemblée Nationale, j’ai compris que la tâche qui m’attendait quoique exaltante était tout aussi complexe que délicate. Je m’y suis mis résolument avec la détermination d’imprimer ma marque. Comme vous le savez, l’Assemblée Nationale est l’un des édifices institutionnels issus de la Conférence nationale des forces vives de février 1990. Depuis lors, elle participe activement à l’expérience démocratique et à la consolidation de l’État de droit dans notre pays.

En tant qu’Institution de contrepouvoir prévue par la Constitution du 11 décembre 1990, elle vote les lois, contrôle l’action publique du pouvoir exécutif et représente le peuple… », a t-il déclaré. Il a ensuite évoqué le constat fait au plan de la gestion administrative, financière et sociale du parlement ne paraît pas assez reluisant. «…Mon premier combat est celui contre la mal gouvernance, le clientélisme tous azimuts dans la gestion du personnel. J’entends aussi faire de la diplomatie l’un des axes principaux de développement de notre Institution. La communication sera également le socle de mes actions. Il nous faudra viser l’efficacité et la performance en tout temps et en tout lieu… », a t-il ajouté.

DE QUOI PARLE LE RAPPORT D’ACTIVITÉS ADOPTÉ

Parlant du contenu du rapport d’activités proprement dit, il est composé des activités parlementaires menées au plan interne avec la participation des députés aux travaux, la production législative ; des activités d’administration et de gestion du Parlement avec la gestion des ressources humaines autres activités techniques, la gestion des ressources financières et du matériel ; des activités menées au plan extérieur avec la diplomatie parlementaire, les missions à l’étranger ; des audiences du président de l’Assemblée nationale, des difficultés et les perspectives. A titre illustratif, au cours de la période de référence, le Parlement a autorisé la ratification de 17 accords dont 5 accords de prêt et 12 traités, conventions et protocoles. C’est aussi au cours de cette période que l’Assemblée nationale a désigné ses représentants dans les Parlements régionaux et autres institutions ou organismes nationaux. On peut aussi retenir les activités de coopération avec les séminaires à l’endroit des députés et du personnel administratif, la mission d’une délégation du Parlement conduite par le président de l’institution du 30 juin au 3 juillet à Moscou en Russie au Forum international parlementaire Russe-Afrique, la participation à une réunion de l’Union Interparlementaire à Abidjan en Côte d’Ivoire. Pour le président Louis Gbèhounou Vlavonou, cette période d’activités allant du 1er avril au 30 septembre 2019 est celle «d’acclimatation ».

En définitive, le président Louis Gbèhounou Vlavonou, n’a pas manqué de témoigner son admiration à ses collègues pour leur assiduité et de la ponctualité de la plupart d’entre aux travaux parlementaires au cours de la période de référence. «…Nous ne devons pas relâcher les efforts, mais bien au contraire, il est de notre devoir de continuer à travailler avec abnégation, esprit de responsabilité et de tolérance… », a conclu le président Louis Gbèhounou Vlavonou.

Karim Oscar ANONRIN (Journal FRATERNITÉ)

Laisser un commentaire