La ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique n’est pas dans la logique du mandat unique promis par le Chef de l’Etat. Dans une interview accordée au quotidien La Nation , Marie-Odile Attanasso a exprimé son désir de voir le président Patrice Talon briguer un deuxième mandat à la tête du Bénin.

Pour elle, le chantier sur lequel s’est aventuré le Chef de l’Etat depuis le 06 avril 2016 est vaste et nécessite plus que cinq (05) afin que les fruits des efforts fournis se ressentent dans le quotidien du béninois. A l’en croire, le président de la République est à féliciter pour ce qui est fait en deux ans (02) de gestion.

Mais elle estime que le gouvernement actuel peut encore aller plus loin dans son action s’il dispose du temps nécessaire. « On va faire au mieux… Peut-être que c’est la raison pour laquelle il faut faire plus que cinq ans », a-t-elle affirmé.

« Je veux dire que le président doit peut-être faire plus que cinq ans. Peut-être deux mandats pour asseoir les réformes. Je le souhaite vivement, parce que quand vous regardez le chantier qu’on est venu trouver au Bénin, si on fait cela, cinq ans après cela va retomber. Il faut vraiment reformater l’homme. Il faut remettre les bonnes habitudes, les bonnes pratiques. Et, en cinq ans, je ne crois pas qu’on aurait vraiment infléchi la tendance ».

Marie-Odile Attanasso

 

Cependant, il ne s’agit pas d’un simple souhait émis par la ministre. C’est un engagement dans lequel elle s’embarque et promet déjà son soutien indéfectible au président Patrice Talon. « Personnellement, je me battrai pour un second mandat du président Patrice Talon », a-t-elle martelé. Ainsi, au delà de la promesse du Chef de l’Etat de faire un mandat unique, Marie-Odile Attanasso suscite un second mandat de l’homme et promet y travailler.

Pour rappel, le président de la République était lui même revenu sur cette promesse électorale lors d’une émission sur la chaîne nationale. A l’en croire, rien ne l’empêche de faire un second mandat même s’il a promis en faire un seul. Toutefois, il a précisé qu’il était trop tôt d’en décider. C’est pour quoi il laisse le temps au temps pour « aviser » au moment opportun.

Beninwebtv

Laisser un commentaire