L’un des grands dossiers abordés au cours du conseil des ministres de ce mercredi 24 octobre 2018 concerne les malversations financières opérées au niveau du Projet d’Appui à la Préservation et au Développement des Forêts Galeries et Production de Cartographie de base numérique (PAPDFGC) et à la Direction de la Promotion de l’Ecocitoyenneté (DPE).

En effet, selon le compte rendu du conseil des ministres, des investigations ont été dépêchées sur les activités de ces deux structures du ministère du Cadre de Vie et du Développement Durable, à la suite d’une alerte de ORABANK-BENIN. Cette banque entendait recouvrer des créances supposées sur le ministère. C’est alors qu’il s’est révélé que des agents des structures administratives ci-dessus, avec des complicités externes, ont mis en place un mécanisme pour extorquer des fonds aux banques.

Ledit mécanisme consiste “à émettre des bons de commandes fictifs sur la base desquels leurs complices, des responsables d’entreprises, obtiennent des crédits d’avance.”, peut-on lire du point produit par Edouard Ouin-Ouro. A l’en croire, les sommes ainsi obtenues grâce à de faux documents se chiffrent à 682.886.284 FCFA et les irrégularités relevées par l’audit sont imputables au Colonel Fatoké Pierre ALLE, coordonnateur du projet « Forêts Galeries» “qui a reconnu les faits et est passé aux aveux concernant d’autres opérations frauduleuses qu’il a menées et portant sur des facilités de caisse (crédits directs) obtenues par des banques pour les sociétés écran.”

C’est lui qui a aussi ouvert un compte bancaire pirate, au nom du projet  qu’il n’a pas déclaré et dont il est seul signataire avec un complice, le sieur Martinien KOBA.

Ces mêmes irrégularités sont également imputables à messieurs :

  • Guy HOUNTONDII, Chef du Service administratif et financier de la DPE ;
  • Obède T. DJOGBANNAN, Directeur général de la société DTO & FILS SARL ;
  • Sèci Berthrand PEDE, Directeur général des Etablissements DJOTO-BENIN SERVICES ;
  • Bonaventure Gauthier NOBIME, Directeur général des Etablissements LINKING SERVICES ; et à
  • madame Silifatou TCHANGAI, Directrice générale des Etablissements DS-CONSULTING.

Prenant acte de ce compte rendu, le Conseil a instruit les Ministres concernés à l’effet :

  • d’infliger des sanctions administratives et disciplinaires exemplaires aux agents de l’Etat impliqués dans ces malversations ;
  • de prendre des mesures contre le Capitaine de Police Emile ADJEKOSSI du Commissariat central d’Abomey-Calavi, pour avoir remis en liberté sans raison valable, le sieur Obède T. DJOGBANNAN, qui ne sera retrouvé que plusieurs semaines plus tard ;
  • de mettre solidairement en débet les sieurs Fatoké Pierre ALLE et Guy HOUNTONDII, pour la somme de 19.950.000 FCFA qu’ils ont indûment versée à la société DTO et fils ainsi que pour toutes autres sommes distraites ;
  • d’engager des poursuites judiciaires contre tous les mis en cause.

Beniwebtv

Laisser un commentaire