Après la marche de protestation vendredi dernier, les élèves du collège d’enseignement général (CEG)1 de Djougou ont  verrouillé ce lundi matin, toutes les portes des salles de classes et les bureaux de l’administration bloquant ainsi les activités pédagogiques pour exiger la réhabilitation de leur directeur Bossou Inoussa Asséréou suspendu par le directeur départemental de l’enseignement secondaire, de la formation technique et professionnelle de la Donga sur instruction du ministre de tutelle.

Face à cette situation, le préfet de la Donga Biao Eliassou  Soulémane Aïnin accompagné du directeur départemental des enseignements secondaires et son collègue de la police nationale, s’est rendu sur les lieux pour calmer en vain les manifestants.

Selon les explications du directeur départemental Dramane Slassifi, il est reproché au directeur déchargé, son refus d’aider les autorités départementales à extirper des effectifs du CEG1 de Djougou, les élèves frauduleusement inscrits.

Plus loin, ajoute Monsieur Slassifi, le directeur Bossou Asséréou, malgré le retard accusé pour le dépôt des dossiers des candidats de son établissement aux différents examens, il a appelé les élèves concernés à rester chez eux pour raison de grève.

Une session extraordinaire du conseil communal, apprend-t-on, a été convoquée pour le mercredi prochain en vue de statuer sur la situation.

ABP/BYS/DKJ

Laisser un commentaire