Après la rencontre manquée du mardi dernier, le Président de la République reçoit les 6 centrales syndicales le 6 février prochain. Il sera question pour le chef de l’État de désamorcer la crise sociale en essayant d’aplanir les divergences sur les revendications de chaque secteur.

Mais d’une façon générale, la principale décision objet du mécontentement des acteurs sociaux, est le retrait par des lois votées au Parlement du droit de grève. Cette loi a été annulée par la Cour constitutionnelle qui a recommandé aux députés d’encadrer plutôt le droit de grève. Le 6 février s’annonce peut être comme le début de solution à cette saison de grèves perlées dans le pays.

A.T/Actubenin

Laisser un commentaire