LES DERNIÈRES INFOS

Épisode 2: La deuxième expérience législative  du 4 novembre 1960  au 28 octobre 1963.

Avec la fin de la première expérience législative de l’histoire politique du Dahomey, la deuxième expérience est en fait la première expérience du Dahomey indépendant. Ainsi, avec la constitution du 26 novembre 1960, la République du Dahomey opte pour un parlement constitué par une Assemblée unique dite Assemblée nationale dont les membres portent le titre de députés ».

Les élections législatives ont lieu le 11 décembre 1960. L’Assemblée nationale qui en sort, ouvre solennellement sa première session le 15 décembre 1960. Cette première législature se caractérise par un monolithisme dû au fait que, cette Assemblée est constituée  exclusivement des députés du RDD de Hubert Maga, et du PRD de Sourou Migan Apithy,  regroupés au sein du Parti Démocratique de l’Unité (PDU). Le bureau de cette 1ère législature constitué le 17 décembre 1960, est composé comme suit :

Président : Valentin Djibodé Akplogan

1er Vice-Président : Salomon Biokou

2è Vice-Président : Chabi Mama

Secrétaires : Aladji Boni, Gilbert Chodaton,

Questeur :   Sani Agata

Questeur adjoint : Abdou Somba

Cette deuxième Assemblée  nationale de l’histoire  politique de la République du Bénin n’ira pas au terme de son mandat qui était de cinq ans. Après 34 mois, cette assemblée va s’écrouler. L’affaire dite « affaire Bohiki » où un député est accusé d’avoir trempé dans l’assassinat d’un citoyen, paralyse les institutions du pays. Des émeutes éclatent à Porto-Novo. L’armée réprime sévèrement les émeutiers.

L’armée, par l’intermédiaire du Colonel Christophe Soglo, chef d’état-major, prend le pouvoir et dissout toutes les institutions de la République. Avec ce premier coup d’état, disparait la 2ème expérience parlementaire du Bénin.

à suivre …… épisode 3:  Troisième expérience législative: 1964 – 1965  l’Armée confisque le pouvoir parlementaire.

Philippe ADENIYI,

Professeur d’Histoire et Géographie des Lycées et Collèges, Journaliste Communicateur à Radio Hémicycle.

Laisser un commentaire