L’affaire minoration de quittances à la mairie d’Abomey-Calavi a pris une autre tournure. Présentés au procureur de la République près le Tribunal de première instance d’Abomey-Calavi, 8 agents de la mairie sur les 11 inculpés ont été placés sous mandat de dépôt.

Ils sont 8 agents de la mairie d’Abomey-Calavi sur les 11 inculpés dans l’affaire de minoration de quittances à la direction des affaires domaniales à la mairie à séjourner depuis jeudi 17 novembre 2017 à la prison civile d’Abomey-Calavi. Ils ont été placés sous mandat de dépôt par le procureur de la République près le Tribunal de première instance d’Abomey-Calavi. Les trois autres inculpés ont été relâchés parce qu’aucune charge n’a été retenue contre eux.C’est suite à une plainte du maire d’Abomey-Calavi, Georges Bada, pour manipulation de quittances à la Direction des affaires domaniales à la mairie que les mis en cause ont été interpellés par le commissariat central de la ville pour faire la lumière sur cette affaire. En effet, au niveau des guichets de la régie principale, qui sont chargés d’enregistrer les sommes payées par les usagers pour les formalités de certification des actes fonciers et domaniaux, il a été constaté des manipulations sur les quittances utilisées. Dans l’un des cas cités on voit par exemple 20. 000 FCfa sur la souche du client, alors que le montant réel dû à la mairie est de 200 000 FCfa. Dans le courrier adressé au commissaire, le maire Bada a énoncé quelques cas constatés lors d’un contrôle. Pour les cas portés à la connaissance de la police, on constate clairement qu’il y a une contradiction entre les montants inscrits sur les souches des clients et ceux dus à la mairie. Selon le maire, il y a lieu de tirer la sonnette d’alarme afind’éviterune mauvaise interprétation de la situation. Raison pour laquelle il a saisi la policepour que les auteurs de ces actes de mal gouvernance soient démasqués et poursuivis selon les textes de la République.

Odi I. Aïtchédji

Laisser un commentaire