Le collectif des enseignants vacataires du Bénin (Synevab, Syneves et Snet-Bénin) suspend sa motion de grève à compter du 23 mars 2018. La décision a été prise à l’issue d’une Assemblée générale tenue à Cotonou. Il invite par conséquent les enseignants vacataires à reprendre normalement les activités pédagogiques dans les établissements à partir de lundi 26 mars 2018. Lire ci-dessous, la motion de suspension.

Motion de suspension de grève

– Considérant la motion de grève de 96 heures du Collectif des syndicats des enseignants vacataires du Bénin pour compter du mardi 13 mars 2018 à zéro (00) heure au vendredi 16 mars 2018 à minuit et celle de 96 heures par tacite reconduction du mardi 20 mars 2018 à zéro (00) heure au vendredi 23 mars 2018 à minuit pour exiger :
– Le paiement immédiat de toutes les heures effectuées dans les mois de décembre 2017, janvier et février 2018 à tous les enseignants vacataires du Bénin;
– La signature sans délai de l’arrêté interministériel portant réglementation des prestataires de services d’enseignements dans les établissements secondaire général, technique et de la formation professionnelle adoptée par la commission à l’issu des travaux ;
– La suspension du processus de bancarisation des primes de vacation et le retour dans les perceptions ;
– L’arrêt des multiples photocopies à chaque fin de mois avant le paiement malgré l’évolution de la technologie et l’annulation de la co-signature des cahiers de présence et de textes par les apprenants qui deviennent ainsi nos policiers ;

 

– L’organisation effective et régulière des concours et/ou tests de recrutement promis ;
– La signature des arrêtés d’application des statuts particuliers des enseignants Ape et Ace du primaire et du secondaire ;
– La prise en compte des enseignants vacataires pour le paiement des différentes primes (formation, animation de zone, prime de rentrée…)
– Considérant l’attitude de dialogue et d’écoute du ministre des Enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle qui a invité le Collectif des syndicats des enseignants vacataires du Bénin à la table de négociation ;
– Considérant la note de service n°297/Mestfp/Dc/Sgm/Sa du 16/03/2018 signée par le ministre des Enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle portant gestion des heures de vacation ;
– Considérant que le paiement des primes des heures de vacation de Janvier 2018 est effectif pour beaucoup de camarades;
– Considérant l’engagement du gouvernement à organiser le concours de recrutement avant la rentrée scolaire 2018-2019 ;

– Considérant la proposition de prioriser les enseignants vacataires ayant le profil lors du concours et l’engagement des ministres MahougnonKakpo et Romuald Wadagni de plaider dans ce sens au sein du gouvernement;
– Considérant l’engagement des ministres MahougnonKakpo et Romuald Wadagni à œuvrer pour l’accélération des travaux d’évaluation de l’incidence financière qu’engendrerait l’application du nouvel arrêté qui consacre le rehaussement du quota horaire puis les travaux d’audit sur les fonds alloués à la vacation pour la signature et l’application dudit arrêté ;
– Considérant l’engagement écrit signé par le Mestfp, la Fenapeeb et les responsables syndicaux des enseignants vacataires du Bénin ;
– Considérant qu’après l’Ag du 23 mars 2018 à la bourse du travail, une délégation a constaté au Trésor que le paiement du mois de février 2018 suit son cours et est passé de 7 000 000 FCfa le samedi 17 mars 2018 à 1.026.000.000 FCfa le vendredi 23 mars 2018 ;

 

– Considérant le point des assemblées générales des mercredi 21, jeudi 22 et vendredi 23 mars 2017 qui recommande la suspension de la motion de grève en cours avec engagement écrit et signé par les parties en négociation;
Le Collectif des syndicats des enseignants vacataires du Bénin décide, dans l’intérêt supérieur du peuple béninois et après délibération, à la majorité des membres présents de suspendre la motion de grève en cours pour compter du vendredi 23 mars 2018 et invite les enseignants vacataires à reprendre normalement les activités pédagogiques dans les établissements à partir du lundi 26 mars 2018 et à être prêts pour d’autres luttes en cas d’alerte.
Le collectif en appelle au bon sens des ministres MahougnonKakpo et Romuald Wadagni pour le respect des engagements pris dans un délai raisonnable pour la satisfaction des points de la plateforme revendicative.
En tout état de cause, le Collectif des syndicats des enseignants vacataires du Bénin prend l’opinion publique nationale et internationale à témoin et rend le gouvernement responsable des déconvenues qu’engendrerait le non règlement de nos légitimes revendications.

Les représentants
Signatures

Actubenin

Laisser un commentaire