LES DERNIÈRES INFOS

La fanfare de la police républicaine dans les jardins de l Assemblée nationale ce matin

Lundi 6 janvier 2020, Premier lundi de l’an 2020 : il sonnait 7h45m lorsque s’immobilisait au Palais des gouverneurs à Porto-Novo, le cortège du président de l’Assemblée nationale. Le personnel militaire et civil de l’institution y était déjà mobilisé pour sacrifier une fois encore à la tradition de la montée des couleurs. Pour la circonstance, le Président Louis G. Vlavonou avait à ses côtés Boniface Yèhouétomè, 1er Questeur de l’Assemblée Nationale. Pour cette première cérémonie de l’année, la solennité était requise.

La fanfare de la police républicaine était au rendez-vous. C’est elle qui a donné la mesure de l’hymne nationale apportant ainsi un cachet spécial à la cérémonie. Après avoir délivré son message de vœux, le Président Louis G. Vlavonou consacre une dizaine de minutes à la sensibilisation de toute la communauté parlementaire sur l’esprit de corps. Une manière pour lui d’inviter tous les travailleurs de l’Assemblée nationale à développer le sens du patriotisme et du vivre ensemble tout au long de l’année 2020. 

Le Président Louis G. VLAVONOU

Pour le Président Louis G. Vlavonou, il est important de développer et de promouvoir au sein de la communauté parlementaire l’esprit de corps qui est « un des phénomènes les plus intéressants qui puissent frapper l’observateur de la vie sociale contemporaine ». « Pour la précision des idées il convient de distinguer deux sens de cet esprit », a poursuivi le patron de l’institution parlementaire. Au sens étroit, on retiendra que « l’esprit de corps est un esprit de solidarité qui anime les membres d’un même groupe professionnel ». « Au sens large, l’expression esprit de corps désigne l’esprit de solidarité envisagé non plus seulement dans le groupe professionnel, mais dans tous les cercles sociaux dans lesquels l’indice se sent plus ou moins subordonné aux intérêts de la collectivité », dira le Président Vlavonou.
Poursuivant ses propos, le Président Louis G. Vlavonou a mis l’accent sur le fait que « l’esprit de corps ne doit pas être confondu ni avec la simple loyauté qui est un penchant individuel avec parfois des effets plus larges ni avec la discipline qui est juste l’observance des ordres et des règles ».

Pour finir, le Président Vlavonou a souhaité que cette année 2020 soit une année au cours de laquelle l’esprit de corps soit vraiment développé au sein de la communauté parlementaire pour que cessent les chuchotements, les supputations et que s’ouvre aussi le sanctuaire de notre vivre ensemble.

 

 

El-Hadj Affissou Anonrin

Laisser un commentaire