L’émission sociopolitique « Cartes sur table » de la radio Océan Fm, a reçu ce dimanche 20 mai 2018, le député Rachidi Gbadamassi. Ancien maire de la ville de Parakou, l’élu de la 8e circonscription électorale, a opiné sur plusieurs sujets d’actualité, notamment les deux ans de gestion du Président Patrice Talon.

Le député de la 8e circonscription électorale, apprécie les deux ans de gestion du président Patrice Talon à la tête du Bénin. A son avis, Patrice Talon est un homme de courage, le compétiteur né dont le Bénin avait besoin pour son développement. En témoigne selon lui, les multiples actions réalisées par ce dernier en 24 mois seulement. Pour preuves, la nomination des préfets des douze départements du Bénin ; une première, selon lui, dans l’histoire du pays depuis les années 1960. A cela s’ajoute la campagne cotonnière qui est passée de 200 mille tonnes à 600 mille tonnes sans subvention, contrairement à la campagne cotonnière sous l’ancien régime qui n’a jamais dépassé les 200 mille tonnes, même avec subvention. Au niveau social, c’est 200 milliards de francs CFA qui ont été investis. Dans de le domaine de l’eau, plusieurs actions sont entreprises : plus de 15 milliards également investis avec les hollandais ; « Allez à l’Okpara, Satom est en train de travailler, et en décembre 2018, l’inauguration aura lieu avec plus de 8000 branchements. A Bembèrèkè, c’est bientôt 14 milliards de francs CFA pour l’eau. A Nikki, c’est aussi 14 milliards francs CFA prévus pour l’eau » a-t-il précisé.

 

Dans le domaine des infrastructures routières, en moins de deux ans, Parakou bénéficie de 150 kilomètres de route, alors qu’en dix ans, cette ville a eu moins de 17 km. En outre, les travaux de 70 Kilomètres de route, vont démarrer en juillet prochain. Parakou va bénéficier dans les jours à venir de la construction d’un marché international, sans oublier qu’elle va également recevoir le scanner de 63 barrettes. Par ces différentes actions, il a laissé entendre que le président le plus populaire dans le nord après le Général Mathieu Kérékou, est Patrice Talon. Pour lui, le choix est clair, c’est la mouvance qui permettra aux populations d’avoir accès à l’eau, à l’électricité et non une opposition aveugle.

La gestion du maire de Parakou saluée

L’invité de Hospice Houénou de Dravo, a aussi salué la gestion actuelle de la ville de Parakou par le maire Charles Toko. « Je l’appelle sacré maire de Parakou parce que le maire Charles Toko, m’a positivement surpris. Il a surpris les populations de Parakou. Aujourd’hui, le plus heureux, c’est moi et chaque fois que je vais à Parakou, je sors, j’ai les larmes aux yeux. Il est en train de réussir là où nous, nous avons échoué » a-t-il confié. A l’en croire, Charles Toko, est un homme de défis.

 

Nécessité de se saisir des dossiers Icc-services, Maria-Gléta et consorts

Le scandale relatif à la construction du nouveau siège de l’Assemblée nationale était également au cœur des échanges. Pour Rachidi Gbadamassi, c’est criminel, ce qui s’est passé, avec 22 milliards de francs CFA dépensés sans résultat concret. Il exhorte le président Patrice Talon, qui a fait de la lutte contre la corruption son cheval de bataille, à aller jusqu’au bout et à sanctionner les personnes impliquées dans cette nébuleuse affaire. Il recommande également au premier des béninois à aller plus loin en se saisissant des autres dossiers d’escroquerie que sont entre autres Icc-Services, Maria-Gléta. » Si le président Talon ne prend pas ses responsabilités, les amis d’en face vont retourner le peuple contre lui, d’où la nécessité de programmer vite certains dossiers comme Icc-Services, Maria-Gléta, Machines agricoles. Même si Rachidi Gbadamassi est impliqué dans un dossier, je suis prêt à répondre. Le président Mathieu Kérékou m’a appris la vertu, la morale. Il m’a donné la foi » a-t-il ajouté.

Léonce Adjévi/Actubenin

Laisser un commentaire