Le Parti du renouveau démocratique connaît une situation assez particulière ces derniers jours. Le ‘’non’’ du Président Adrien Houngbédji coûte des revers au parti avec au compteur des vagues de départs. Au-delà de ces mouvements, la question essentielle reste, les chances des transfuges.

Le président du Parti du renouveau démocratique, Adrien Houngbédji a eu un entretien avec le président de la République, Patrice Talon. A l’issue de la séance qui a eu lieu hier jeudi 29 novembre 2018 au palais de la Marina, le Prd a réaffirmé sa proximité au régime. C’est toujours la lune de miel entre Adrien Houngbédji et Patrice Talon. Hier le chef de l’Etat a reçu au palais de la Marina une délégation du Parti du renouveau démocratique conduite par le président Houngbédji. Le leader des Tchoco-Tchoco était accompagné des maires de Sèmè-Podji, d’Akpro-Missérété et des élus d’Adjarra. Ils ont réaffirmé le soutien du parti au régime de la rupture.

Le Prd reste un bloc de la Majorité. Selon plusieurs sources, Patrice Talon a pris acte de ce soutien renouvelé. Le Chef de l’Etat a laissé entendre que le Prd demeure un partenaire et Adrien Houngbédji, un ami et grand frère. Voilà qui remet les choses dans le bon sens entre les deux personnalités, que certaines rumeurs ont tôt fait d’opposer depuis la réunion de dimanche 18 novembre au cours de laquelle, le Prd a suspendu sa participation aux préparatifs du congrès devant accoucher du parti Républicain. Une semaine après, la position du président de la République est connue.

Il n’y a pas péril en la demeure, surtout quand on sait que c’est le leader du Prd, qui avait été le premier à rassurer le chef de l’Etat de leur partenariat et de son maintien dans le Bloc de la majorité présidentielle (Bpm). En clair, les « Tchoco-Tchoco », bien que ne voulant pas disparaître au profit du Parti républicain, comme l’a voulu le président de la République sont omnipotents et omniprésents dans la mouvance. Et on comprend que Patrice Talon n’a rien contre. Qu’il soit rappelé qu’après la suspension du Prd des activités de constitution du Bloc républicain, on pouvait penser au pire entre Me Adrien Houngbédji et Patrice Talon. Déjà la rencontre du dimanche 25 novembre 2018 a permis de se désillusionner. Le chef de l’Etat qui aurait bien voulu que le Prd soit dans le Bloc républicain trouve sans doute inutile de cracher sur cet allié.
AT/Actubenin

Laisser un commentaire