Le ministre des infrastructures et des transports, Alassane Séidou, accompagné de ses collègues Oswald Homeky, Romuald Wadagni, Mahugnon Kakpo, a lancé les travaux de bitumage de la route Lokossa-Dévé-Aplahoué-Frontière du Togo. C’était en présence des populations venues nombreuses soutenir l’évènement.

Longtemps attendu par les populations du Couffo, le bitumage de la route Lokossa-Dévé-Aplahoué-Frontière du Togo sera une réalité grâce au président Patrice Talon. Le lancement des travaux a été fait à Adjintimey. Débordant de  joie, le maire de la commune de Djakotomey, Etienne Tognigban, a indiqué que le gouvernement du Nouveau départ est en train de faire des efforts considérables. C’est pourquoi, au nom des maires du Couffo, il a remercié le chef de l’Etat pour les efforts consentis pour améliorer les conditions de vie des populations. A sa suite, Jacques Ayadji, directeur général des infrastructures, a rappelé que la réalisation des travaux de bitumage de la route Lokossa-Dévé-Aplahoué-Frontière du Togo a été financée à hauteur de 21.312.983.622 Fcfa par la Banque ouest Africaine de développement (Boad), et par le budget national pour 1.622.364.097 Fcfa. « La construction de cette route permettra de rapprocher les populations des facilités administratives économiques et sociales, et aussi de désenclaver les zones de production agricoles », a-t-il ajouté. Christophe Mègbédji, préfet du département du Couffo a, quant à lui, dit que la construction de cette voie permettra d’accroître la croissance économique, puisque son département a une forte potentialité agricole. Le représentant résident de la Boad, Yao Awokou, a exprimé sa joie de voir ce projet concrétisé. Pour lui, il permettra de renforcer les relations entre le Bénin et les pays de la sous-région. Il a profité de cette occasion pour renouveler la disponibilité de la Boad à accompagner le Bénin dans ses projets de développement. Fils de la localité, le ministre de la culture et des sports, Oswald Homeky, n’a pas caché la joie qui l’anime. « Le gouvernement auquel j’appartiens a choisi de lancer des travaux au lieu d’aller poser des pierres pour des infrastructures dont le financement n’est pas bouclé », a-t-il fait savoir. Dans son adresse, Alassane Séidou, ministre des infrastructures et des transports, a rappelé les motivations qui sous-tendent les actions du gouvernement. Construire un pays, offrir un cadre de vie adéquat aux populations, leur garantir les conditions nécessaires à la satisfaction de leur besoins fondamentaux, préserver l’unité nationale, sont entre autres la ligne d’orientation cardinale des actions du gouvernement. Pour finir, Alassane Séidou a invité les populations à la sagesse et les usagers de la route à faire preuve de prudence lors de l’exécution des travaux. Il a réitéré l’engagement du gouvernement à respecter les droits des  populations riveraines.

 

Les caractéristiques de l’infrastructure

 

Le bitumage de la route Lokossa-Dévé-Aplahoué-Frontière du Togo, Jacques Ayadji est longue de 46,11km. Ce projet durera 24 mois. La route Lokossa-Dévé-Aplahoué-Frontière du Togo est constituée d’une section de la route Nationale N°2 (Comè-Lokossa-Dévé-Aplahoué) et d’une section de la route Nationale inter Etats N°4 (Frontière Togo-Aplahoué-Abomey-Bohicon-Kétou-Frontière Nigéria). La section Lokossa-Dévé-Aplahoué long de (36,11km) sera en béton bitumeux avec un revêtement suivant les caractéristiques ci –après : Une chaussée revêtue de largeur 7mètres composée de deux voies de 3,50m de large chacune ; deux accotements de largeur 1,50 mètres chacun en rase campagne, et de 1,750 mètre de largeur en agglomération avec des caniveaux si cela est nécessaire ; d’une pente transversal en général de 2,5% en toit pour assurer le drainage de la chaussée. La réalisation des travaux connexes comprend : la réalisation de 12.000 mètres linéaires de clôture pour les écoles, marchés, centres de santé et de jeunes ; la construction de 30 latrines au profit des écoles, des marchés, des centres de santé et de jeunes ; le pavage des accès des écoles, centres de santé et des marchés ; la construction de 17 modules de trois classes avec bureau et magasin et les équipements et matériels nécessaires à leur bon fonctionnement. Le coût total estimatif des travaux s’élève à 22.935.347.719Fcfa toutes taxes comprises. Les travaux seront réalisés par le groupement d’entreprises Nse Liban/Nse Cote d’ivoire. Le contrôle et la surveillance desdits travaux sera assuré par le groupement de bureaux Deco-Ic/Beci-Btp/Ageim pour un montant hors taxes de 974.865.000Fcfa.

 

A.N.A./Actubenin

Laisser un commentaire