LES DERNIÈRES INFOS

Le Bénin, depuis le 06 avril 2019, est devenu une terre d’opportunités grâce au président Patrice Talon qui a consacré 10% des projets prioritaires du Pag au secteur de l’Energie. Les fruits commencent par tenir la promesse des fleurs. C’est pour permettre aux populations de toucher du doigt cette tangible réalité que le ministre de l’Energie a initié, du samedi 06 au jeudi 11 avril 2019, la Semaine de l’énergie électrique.

Que fait le gouvernement du Nouveau départ en matière d’énergie électrique au Bénin ? La réponse à cette immense question sera donnée aux populations lors de la Semaine de l’Energie électrique initiée par le ministre de tutelle Dona Jean-Claude Houssou. Pendant près d’une semaine, les portes des différentes structures du ministère de l’Energie seront ouvertes aux curieux pour qu’ils découvrent le travail qu’abattent les différents acteurs afin de se faire leur propre opinion sur l’essor que connaît le secteur depuis bientôt trois ans. Spécifiquement, il s’agira de donner à toute la population béninoise la possibilité de visiter les sites qui abritent les infrastructures énergétiques, d’échanger directement avec les agents des structures du ministère de l’énergie et d’opiner sur les actions menées ou en cours dans le secteur. De même, cette semaine fera participer le personnel au renforcement de l’image du secteur, de susciter des vocations aux métiers du secteur énergétique et de contribuer à la visibilité sur les initiatives privées dans le secteur de l’énergie. « La Semaine de l’énergie électrique vise à mieux faire connaître les réalités du système électrique et les innovations dans le secteur de l’énergie, pour mieux consolider la bonne gouvernance et améliorer la perception des utilisateurs ou des clients des actions menées par le gouvernement du Bénin dans le sous-secteur de l’énergie électrique », a justifié le ministre Houssou. Entre autres structures concernées, la Société béninoise d’énergie électrique se dit prête à réserver un accueil chaleureux à tous ceux qui feront le déplacement. Son directeur général, Laurent Tossou, ne cache pas son empressement de voir ruer vers la société distributrice du courant électrique tous ses abonnés qui se posent moult questions sur la facturation, la capacité énergétique du pays, les réformes en cours dans la société, les investissements faits, et les perspectives pour l’année 2019. Le Directeur général de l’Agence béninoise d’électrification rurale et de maîtrise d’énergie (Aberme) aussi affiche le même enthousiasme. A ces structures s’ajoutent d’autres parties prenantes, notamment l’Autorité de régulation de l’Electricité (Are), les associations interprofessionnelles (Aiser).

 

Joël Samson Bossou/Actubenin

Laisser un commentaire